Les liens du sang ne font pas tout…

Publié le par Théia

Je voulais vous raconter ici, l’histoire que ma maman me racontait le soir, avant de dormir (Bon ce sont mes mots d’aujourd’hui, pas ceux de ma mère à l’époque hein, mais l’idée est bien là) :

« C’est l’histoire d’un homme et d’une femme, qui étaient très tristes de ne pas avoir d’enfant. Ils s’aimaient part dessus tout, mais il manquait un petit bébé pour combler leur bonheur. Hélas, ils ne réussissaient pas à avoir cet enfant et la dame en pleurait un peu plus chaque jour. Son mari décida alors de forcer un peu la nature et il l’a convaincu d’adopter. Après tout, pourquoi ne pas rendre heureux un enfant qui ne le serait pas sans eux ? Un enfant seul, sans parent pour lui donner de l'amour.  Ce fut un parcours long et difficile. Allaient-ils aimer ce bébé comme le leur ? Sauraient-ils le rendre heureux ? Tout un tas de questions s’entre choquait. Et puis un jour, on les appela. Une petite fille les attendait à l’autre bout du monde. C’est le cœur battant qu’ils prirent l’avion. Une fois sur place on leur donna l’enfant et à ce moment là ils surent. Ils surent que cette princesse étaient la leur, que rien au monde ne pourraient plus jamais les séparer. Peut importe qu’elle n’est pas le nez de papa et les cheveux de maman… Déjà ils l’aimaient et ça seraient pour la vie. Ils rentrèrent alors tous les trois chez eux et furent heureux pour le reste de leur vie… »

Cette histoire est l’histoire de mes parents. C’est histoire est mon histoire. Le jour où mes parents ont décidé d’adopter est le jour où toute ma vie a basculé. Mes parents sont ceux qui m’ont aimé, ceux qui se sont levés nuits après nuits pour veiller sur moi, qui m’ont aidé à grandir, m’ont guidé et ont fait de moi la femme que je suis aujourd’hui. Je ne leur ressemble pas physiquement c’est sur, mais j’ai leur caractère, leurs défauts et leurs qualités. Je suis plus proche d’eux que bien d’autres enfants ne le sont de leurs parents. Parfois même, je fais les choses comme eux et je sors un « cherches pas c’est génétique ». Je stoppe net et éclate de rire, mais sur le coup, je le pense vraiment. Parce que moi, je n’ai pas "deux familles", ou des "parents adoptifs". J’ai simplement des parents, que j’aime, qui m’aiment et à qui je dois toute ma vie et bien plus encore.

C’est vraie dame nature est parfois dure avec nous. Bébé se fait attendre et de temps en temps il ne vient pas. C’est alors très dur pour une femme de se dire « je ne donnerai  jamais la vie. » On a l’impression de ne pas être entière, de ne pas accomplir notre devoir de femme et que la nature nous enlève la plus belle chose au monde : le don de donner la vie. Mais si vous êtes dans ce cas, posez-vous alors cette question : Quel est le plus important pour vous ? Voir votre corps se modifier, sentir bébé grandir en vous, donner la vie ? Oui c’est sur ça doit être grand bonheur. Mais l’important n’est il pas simplement de devenir mère et fonder un foyer empli d’amour ?

Je n’ai pas encore d’enfant et pourtant on essaie depuis plus de 15 mois. Je ne sais pas encore où mon parcours va nous mener, par où on va passer. Mais je sais qu’un jour je deviendrai mère et alors je raconterai à mes enfants cette histoire que leur grand-mère racontait à leur maman. Est-ce qu’elle restera mon histoire ? Est-ce qu’elle deviendra également la leur ? Je n’ai pas la réponse aujourd’hui, mais c’est sur, elle sera dans leurs cœurs, comme elle est dans le mien.

Les liens du sang ne font pas tout…

Publié dans adoption

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Belle histoire que tu sais si bien nous faire partager. Merci. :)
Répondre
S
Très belle histoire ma belle.
Répondre
T
Merci bcp
C
c est tres beau , tres bien ecrit , une belle histoire a continuer ...
Répondre
T
Merci Christine. Oui cette histoire va continuer c'est certain ;-)
J
Oups fausse manip ! Je voulais dire que non seulement j'aime beaucoup ta manière d'ecrire, mais en plus ton histoire et encore plus ton message sont très beaux... Personnellement ce n'est pas être enceinte et donner la vie qui m'ont fait me sentir maman, c'est vivre avec ma fille et m'occuper d'elle au quotidien, voir nos liens se tisser progressivement (parce que même si l'enfant sort de notre ventre l'instinct maternel ne va pas toujours de soi), et sentir mon amour pour elle grandir chaque jour. Et je crois que l'amour qu'une femme arrive à donner à un enfant qu'elle n'a pas mis au monde est aussi voire plus beau que celui des autres mamans. Bon courage pour vos essais bébé
Répondre
T
Merci Jessica, c'est très gentil. Quand les mots viennent du cœur...<br /> Merci également pour tes encouragements
J
Non seulement j
Répondre